fb

A l’ère du tout numérique, les annonceurs se tournent de plus en plus vers l' »influencer engagement ». Arnaud Roy le souligne dans son étude sur l’« Etat et les Pratiques des Relations Influenceurs » (Augure, juin 2015) : la démarche séduit de plus en plus les directions marketing et de communication.

Qu’est-ce que l' »influencer engagement » ?

Il s’agit d’un procédé communicationnel dont l’objectif n°1 est d’accroître la visibilité digitale d’un annonceur en s’associant avec un influenceur/youtubeur. Pour construire sa légitimité et faire adhérer les consommateurs à son produit, la promotion de contenu est désormais préférée au lancement de produit. L' »influencer engagement » est une démarche qui répond à l’envie des internautes de vivre avant tout une expérience émotionnelle.

La collaboration entre les annonceurs et les influenceurs/youtubeurs peut varier à la fois en terme de contenu, de forme et de finalité.

 

image1

 

 

 

 

 

 

 

image2

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Nouer une relation pérenne avec certains influenceurs/youtubeurs garantit une collaboration de qualité dont le contenu paraît plus sincère auprès du public.

image3

 

 

 

 

 

 

Twitter est aujourd’hui le canal privilégié pour ce type d’interaction. On remarque cependant une percée des réseaux visuels.

 

L' »influencer engagement » : un défi sans risques pour les marques ?

Les annonceurs ayant recours à l' »influencer engagement » doivent mener en amont une réflexion afin d’identifier les leaders d’opinion les plus importants pour leur marché. Ils doivent également trouver les tactiques adéquates pour interagir avec les influenceurs/youtubeurs. Être capable de mesurer les résultats des campagnes est un autre challenge pour les marques qui s’entourent de plus en plus de professionnels avertis.

image4

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

L' »influencer engagement » est un outil puissant. C’est aussi un métier qui appelle la mise en place d’une étude poussée sur la typologie du public-cible, la pertinence d’une collaboration ou encore sur le contenu, le format et la plate-forme sociale les plus appropriés pour faire passer son message.

 

Arnaud Roy insiste sur le manque de compréhension qui subsiste souvent entre les influenceurs/youtubeurs et les marques :

« Beaucoup (d’influenceurs/youtubeurs) se plaignent de recevoir des demandes de piges sans qu’on ait regardé leurs domaines d’expertises, ou leur typologie d’audience. »

« Il y a une mauvaise compréhension des attentes des influenceurs dont la motivation n’est ni des échantillons ou des invitations mais leur permettre d’apporter plus de valeur à leur contenu (45%) et à leur communauté et ainsi renforcer leur statut (55%). »

 

 

 

 

 

 

 

 

image5

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Les professionnels sont encore trop souvent dans une démarche amateure. Les contours et le rôle de l' »influencer engagement » sont encore à définir. « Penser, Construire, Choisir » : Arnaud Roy résume ainsi ce que devrait être à la base de la relation influenceurs.

 

 

Des résultats très positifs

 

L’influencer engagement permet une communication stratégique et ciblée. 81% des sondés dans l’étude mentionnée ci-dessus la jugent efficace ou très efficace pour faire face à la dispersion d’autorité, créer de la notoriété ou des opportunités commerciales (75%), générer des leads (27%) et fidéliser les clients (76%). 84% pensent y avoir recours en 2015. 33% des annonceurs prévoient d’augmenter le budget qui est alloué aux relations influenceurs. L’investissement croissant des annonceurs souligne l’explosion de la démarche, qui trouve et prouve petit-à-petit son efficacité communicationnelle.

 

QUELQUES ACTIONS SIGNÉES LUSSO :

Capture d’écran 2015-06-19 à 11.26.58

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

ENJOY PHOENIX pour Superdry.

 

Capture d’écran 2015-05-06 à 14.34.29

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

KARINE FERRI pour Palladium.