fb

Dans la famille du journal parodique, je voudrais le Père, Le Gorafi, puis  Madame Le Gorafi et maintenant le fruit de leur amour : Le Gorafruit.
Découvrez la parodie orchestrée par Oasis et ses célèbres petits fruits.

Plus besoin de présenter Le Gorafi ; site d’informations caricaturale qui partage toujours de fausses nouvelles, basées sur les préjugés que la « vraie » actualité nous sert quotidiennement.

C’est tout récemment que ce journal a donné naissance à son alter égo féminin, Madame Gorafi, dont les débuts sont prometteurs !
Avec des articles comme « Ces femmes de pouvoir qui nous apprennent leurs astuces cuisine » ou « ces regards de la pharmacienne quand vous demandez la pilule du lendemain », Madame Gorafi expose, pas si innocemment que ça, les clichés et mauvaises vieilles habitudes liées à la féminité.

madamelegorafi

Afin de célébrer ce lancement et pour poursuivre dans sa lignée de (très) bonnes réactions à l’actualité, la marque Oasis be fruit a dévoilé sa propre version du magasine « fake », forcément baptisé Le Gorafruit.

Dans ce drôle de site « d’information », Oasis et son agence Marcel, s’attaquent aussi aux clichés qui ont la vie dure, au travers de jeux de mots bien juteux !

oasislegorafruit

 

La marque ne laisse rien au hasard dans son e-journal et cache quelques pépites notamment dans les onglets réservés à la publicité sur les sites traditionnels. Ainsi, vous retrouverez par exemple, le jeu Fruit-Fighters, créé à l’époque des films « L’effet Papayon »!

fruitsfightersoasis

 

Mais à la lecture de tous ses faux articles, une seule question nous interpelle : peut-on dénoncer efficacement le sexisme en utilisant le sexisme ?

Qu’en pensez-vous ? 🙂