fb

Pour cet article de “Paroles d’Experts”, Damien a rencontré Julien Mosse (Directeur Général Outbrain) afin de discuter des opportunités de l’Open web et des tendances du native advertising pour cette année 2020.

Mais qui est Julien Mosse ?

Photo de Julien Mosse

Julien Mosse est le Directeur Général Southern Europe, Benelux & LatAm au sein d’Outbrain. Cet amateur d’art contemporain et féru de sport (ski, yoga, krav maga, natation), est aussi un expert en digital & media advertising qui va nous faire part de son expérience.

Outbrain a été fondé par Yaron Galai et Ori Lahav en 2006 pour reproduire sur le web l’expérience du magazine papier où, au fil des pages, le lecteur découvre de nouveaux articles, de nouveaux thèmes. Aujourd’hui, Outbrain développe la technologie qui rend possible l’exploration et la découverte de nouvelles expériences sur l’Open Web. Outbrain c’est également 290 milliards de découvertes mensuelles, plus de 55 pays couverts et 14 langues différentes.  En avril 2019, Outbrain a fait l’acquisition de Ligatus, plateforme européenne de publicité native travaillant actuellement avec plusieurs grands éditeurs en Europe, comme Prisma, Les Échos, RTL et Le Monde.

Nous avons discuté des tendances native advertising pour 2020 afin d’étendre son reach et nous vous partageons aujourd’hui, les opportunités que présentent l’open web et le native advertising.

Logo Outbrain

Pourquoi tirer parti de l’open web pour accroître son reach en 2020 

Aujourd’hui levier indispensable pour assurer sa présence sur le web et créer du lien avec le public, le social media est également une formidable source de reach (portée) pour les annonceurs désireux de toucher efficacement les internautes. Mais devant la baisse du reach ou encore la prolifération des fakes news ces dernières années, les marques recherchent des solutions complémentaires permettant à la fois de préserver leur image et d’étendre la portée de leurs messages. Nous vous expliquons dans cet article l’intérêt de tirer parti de l’open web et du native advertising pour accroître son reach.

Atteindre de nouvelles audiences        

Avec le changement d’algorithme de Facebook ou encore la perte de milliers d’utilisateurs sur les plateformes sociales suite à la mise en application du RGPD, la portée sociale a connu une baisse importante. Dans l’environnement clos des « walled garden », la portée est en effet particulièrement vulnérable aux changements. Pour pallier ces pertes et dans le même temps éviter de mettre tous ces œufs dans le même panier, le native advertising hors des réseaux sociaux s’impose comme une solution pérenne de toucher les consommateurs à travers l’open web, un environnement ouvert et beaucoup moins contraignant.

Profiter de la montée des formats natifs

Les formats publicitaires intrusifs exaspèrent les consommateurs (et c’est encore plus vrai sur mobile !). Ces bannières un peu trop encombrantes ou ces vidéos dont la lecture et le son se déclenchent automatiquement perturbent voire interrompent la navigation de l’internaute. Si bien qu’il a fini par se rebeller : on compte 40 % de bloqueurs de publicité (sur ordinateur) dans le monde. En revanche, les formats natifs qui intègrent parfaitement les messages publicitaires à l’expérience de contenu offrent un cadre de diffusion à la fois respectueux de l’utilisateur et brand safe. Certaines technologies proposent même des expériences familières à l’utilisateur. C’est le cas d’Outbrain qui propose des flux de diffusion semblables aux feeds des réseaux sociaux intégrant depuis peu de l’audio, y compris des podcasts. Dans un écosystème qui lutte pour une publicité plus responsable, les formats natifs se multiplient et les inventaires natifs étant désormais disponibles en programmatique, leur développement est sur le point de s’amplifier. Les prévisions indiquent même que les dépenses publicitaires natives devraient croître de façon exponentielle au cours des prochaines années…

Open web et native advertising (format natif) d'Outbrain.

Tirer parti de la confiance accordée aux sites premium

En tant que marque, s’associer à un média de qualité est primordial afin de préserver son image. Fake news, UGC (contenu généré par les utilisateurs) ou contenus à risques… Les plateformes sociales offrent peu de possibilités de contrôle de l’environnement dans lequel sont diffusées les messages et créations publicitaires de l’annonceur. A contrario, les sites d’éditeurs premium, médias de références, bénéficient d’une très bonne réputation pour la qualité et la fiabilité du contenu produit par des journalistes et donc sans risque pour l’annonceur. D’après les résultats d’une étude réalisée par Outbrain, les annonces diffusées sur les sites d’actualité premium sont beaucoup plus susceptibles d’inspirer confiance (+ 44%), de générer des clics (+ 21%) et de futurs achats (+ 24%) que les annonces diffusées sur les plateformes sociales…

De quoi vous convaincre définitivement de lancer vos premières campagnes natives en open web dès ce début 2020…

Nous travaillons avec Julien Mosse sur différents projets, contactez-nous pour travailler avec nous !

Nous utilisons les cookies à des fins statistiques et pour vous offrir une meilleure navigation. En poursuivant votre navigation, vous acceptez la placement et l’utilisation de cookies. Pour en savoir plus, voir notre page sur la protection des données. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer